Comportements et coutumes đŸš±đŸ›

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, les sri-lankais accordent une grande importance Ă  la politesse et aux bonnes maniĂšres, comme en tĂ©moigne par exemple le personnel incroyablement courtois dans l’hĂŽtellerie ou la restauration.

Élever la voix lors d’un conflit est gĂ©nĂ©ralement contre-productif et fait souvent passer le/la protagoniste pour un(e) mal Ă©levĂ©(e).

Vous noterez que les sri-lankais sont aussi trĂšs fiers de leur pays; « Sri Lanka good ? » est une des questions que l’on vous posera Ă  coup sĂ»r trĂšs souvent. Ils ont tendance Ă  Ă©prouver une fiertĂ© simple et incontestable pour leur Ăźle, son patrimoine naturel et culturel et (surtout), pour leur Ă©quipe de cricket !😜🏏

Les coutumes sri-lankaises, qu’elles soient culturelles ou religieuses sont vraiment trĂšs nombreuses. En voici quelques-unes pour vous mettre dans le bain :
(nous reviendrons sur les coutumes Ă  respecter et bons comportements Ă  adopter par les voyageurs juste aprĂšs âŹ‡ïž)

  • Au Sri Lanka, on ne doit pas appeler les aĂźnĂ©s par leur prĂ©nom
  • Quand on s’adresse ou personnes ĂągĂ©es et qu’on est assis, on doit se lever pour leur parler, c’est une marque de politesse
  • Quand on entre dans l’enceinte d’un temple, on se dĂ©chausse car c’est une marque de respect envers les dieux
  • Pour le mariage, l’homme doit de prĂ©fĂ©rence ĂȘtre plus ĂągĂ© que la femme de 5 Ă  6 ans
  • Dans la religion bouddhiste quand quelqu’un dĂ©cĂšde, on pratique l’incinĂ©ration de son corps. Si c’est le mari qui dĂ©cĂšde, l’Ă©pouse doit porter un sari blanc et promettra de ne jamais se remarier. À noter que cette derniĂšre est une tradition qui a de l’Ăąge et la gĂ©nĂ©ration d’aujourd’hui ne suis pas toujours cette coutume, ce qui laisse Ă  la veuve une chance de pouvoir reprendre une vie normale
  • Dans la sociĂ©tĂ© sri-lankaise, il y a deux façons de choisir son partenaire. Les partenaires peuvent ĂȘtre choisis par les parents, ou se choisissent d’un commun accord, mais toujours sous la surveillance des parents qui auront souvent le dernier mot. Sans oublier qu’une consultation chez un astrologue est quasi indispensable et influencera beaucoup la dĂ©cision du choix de la partenaire
  • Quand la femme se marie, elle donne une dot Ă  la famille de son mari en guise de cadeau et de remerciement.
    Le mariage se dĂ©roule tout d’abord au temple ou dans un lieu privatisĂ©, puis une seconde cĂ©rĂ©monie suivra pour cĂ©lĂ©brer avec les proches. Pour le mariage traditionnel, la femme porte un sari rouge soigneusement brodĂ© et elle porte gĂ©nĂ©ralement beaucoup de bijoux en or
  • Poya est le jour de la pleine lune dans les pays d’Asie du Sud Est et notamment au Sri Lanka. C’est l’occasion de cĂ©lĂ©brer un Ă©vĂšnement de la vie de Bouddha. Pour Poya, on se revĂȘtit de blanc et l’on se rend au temple. À noter que les jours de Poya, les magasins sont pour la plupart fermĂ©s et il vous sera impossible de consommer de l’alcool ces jours-lĂ , tant bien dans les bars que dans les restaurants et les restaurants d’hĂŽtels.

 

Il s’agissait lĂ  d’un bref aperçu des coutumes et traditions locales, sachant que certaines se perdent avec le temps et les nouvelles gĂ©nĂ©rations …
Il en existe nĂ©anmoins des dizaines d’autres, mais intĂ©ressons-nous maintenant plutĂŽt aux comportements idĂ©als Ă  adopter et qui vous seront fort utile pour votre sĂ©jour au Sri Lanka 📝

Les 10 commandements des bonnes maniĂšres

I. Tourner le dos Ă  Bouddha, tu Ă©viteras

En fait, ce sont surtout les prises de vue de type « selfie » devant tout symbole religieux qui sont à proscrire. Cela peut paraßtre presque évident, mais bon nombre de touristes ne tiennent pas compte de cette marque de respect.
Aussi, si vous portez un tatouage avec la silhouette de Bouddha, pensez Ă©galement Ă  ne pas trop l’exhiber dans les lieux de culte car se faire tatouer une reprĂ©sentation de Bouddha est contraire aux coutumes du pays. Il faut Ă©galement Ă©viter de porter un t-shirt ou tout autre vĂȘtements avec une reprĂ©sentation de Bouddha car cela peut ĂȘtre trĂšs offensant pour les bouddhistes.
Pour en revenir aux photos, vous ĂȘtes bien sĂ»r libres de prendre de beaux clichĂ©s des nombreuses statues de Bouddha que vous croiserez sur votre chemin, mais toujours face Ă  Bouddha si vous apparaissez sur le clichĂ©. Par politesse, pensez tout de mĂȘme Ă  demander gentiment dans les diffĂ©rents lieux de culte que vous visiterez si les photos sont autorisĂ©es en ces lieux.

II. Avec la main droite, tu mangeras

Qu’on se le dise, vous aurez Ă  disposition des fourchettes et couteaux dans la plupart des restaurants dans lesquels vous vous rendrez. NĂ©anmoins, certains petits restaurants typiques dans lesquels nous adorons emmener nos voyageurs de temps Ă  autre ne vous laisserons que l’option des mains comme ustensile, c’est aussi ça une expĂ©rience authentique !
Comme vous avez sĂ»rement pu le voir dans plusieurs de nos exemples de circuits au Sri Lanka, le collectif The Green Walk emmĂšne de temps en temps ses voyageurs partager une nuit et un repas chez l’habitant. Parfois, vous n’aurez pas de fourchette Ă  disposition et il vous faudra vous adapter aux coutumes locales, le temps d’un repas.
Pensez Ă  n’utiliser que la main droite, la main gauche Ă©tant considĂ©rĂ©e comme impure dans bon nombre de religions.
Le saviez-vous ? Les mains sont l’ustensile le plus rĂ©pandu : elles sont utilisĂ©es pour se nourrir par 3,5 milliards d’humains dans plus de 80 pays ✋

III. Un petit pourboire, tu donneras

Comme dans de nombreux pays du monde et notamment en Asie, il est coutume de laisser un petit pourboire pour un service rendu. Ceux-ci ne sont pas obligatoires, comme ils le sont aux USA par exemple mais ils font partie des petits gestes apprĂ©ciĂ©s et permettent Ă  des secteurs oĂč le salaire est souvent trĂšs faible d’amĂ©liorer le revenu des petits travailleurs.
À qui donner ? À la personne qui vous sert au restaurant, au(x) bagagiste(s), Ă  un guide local lors d’une randonnĂ©e par exemple, au chauffeur de jeep et aux cueilleuses de thĂ© aprĂšs un clichĂ© « volé ». Concernant votre chauffeur-guide, il faudra Ă©galement penser Ă  lui donner un pourboire en fin de sĂ©jour, si vous estimez qui celui-ci a contribuĂ© Ă  faire de voyage une expĂ©rience agrĂ©able. Pour en savoir plus sur les pourboires, n’hĂ©sitez pas Ă  consultez notre rubrique « Budget et dĂ©penses ».

IV. Tes Ă©paules et tes cuisses, tu couvriras

PrĂ©cisions importante; nous parlons lĂ  de couvrir vos Ă©paules et vos jambes dans les lieux de culte uniquement. En dehors, libre Ă  vous de vous habiller comme bon vous semble, tout en Ă©vitant les tenues trop « sexy » pour vous mesdames, afin d’Ă©viter les regards insistants.
Comme dans de nombreux pays bouddhistes, il vous sera donc demandĂ© de couvrir vos Ă©paules et vos jambes avant d’entrer dans un temple. Oui oui, se couvrir est aussi valable pour vous messieurs sauf dans certains temples hindouistes oĂč l’on vous demandera d’y entrer torse nu !
Petite astuce : ClĂ©mence prend toujours avec elle deux foulard dans son sac Ă  dos. Il lui sont bien utiles lors des visites de lieux de culte pour couvrir ses Ă©paules, et l’autre peut faire office de chapeau ! Deux en un donc, what else ? 😉

V. Les tenues "sexy", tu limiteras

Participer Ă  un voyage Ă©thique et responsable, c’est aussi savoir s’adapter aux coutumes locales. C’est tout d’abord une belle marque d’intĂ©gration et cela permet, de maniĂšre indirecte de vous rapprocher des locaux en montrant que vous attachez de l’importance Ă  leur culture.
Les sri-lankais sont de nature pudique, il est par consĂ©quent prĂ©fĂ©rable de ne pas prĂ©voir de vĂȘtements trop « lĂ©gers » pour les sorties dans les lieux publiques de type mini-shorts, mini jupe, dĂ©colletĂ© plongeant, mĂȘme si vous ĂȘtes totalement libres mesdames de vous vĂȘtir comme bon vous semble sans restriction particuliĂšre, il s’agit tout simplement d’Ă©viter les regards insistants.
Au Sri Lanka, les femmes blanches sont souvent perçues comme des dĂ©esses, elles incarnent la beautĂ© parfaite et sont par consĂ©quent idolĂątrĂ©es par la gente masculine sri-lankaise, qui hormis quelques regards aguicheurs et sourires n’iront que rarement plus loin.

VI. Dans la rue, tu ne fumeras pas

Il faut savoir que le tabagisme n’a pas trĂšs bonne presse au Sri Lanka, nous vous conseillons donc d’Ă©viter de fumer dans les espaces publics 🚬 (la cigarette y est de toute façon interdite), y compris dans les parcs. De prĂ©fĂ©rence, attendez d’ĂȘtre en privĂ© si votre envie de fumer doit ĂȘtre assouvie ou n’hĂ©sitez pas Ă  solliciter votre guide qui se fera un plaisir de vous guider vers un lieu appropriĂ© pour fumer.
Tout ceci reste trĂšs thĂ©orique car beaucoup de locaux et Ă©trangers ne respectent pas toujours cette coutume (rĂšgle) …
Comme Ă©voquĂ© plus haut, rappelez-vous que vous plier aux coutumes locales est une belle marque d’intĂ©gration, mais aussi une maniĂšre de montrer que vous attachez de l’importance Ă  leurs principes. Il en est de mĂȘme pour les vapoteurs puisqu’au Sri Lanka, aucune diffĂ©rence n’est faite entre la cigarette conventionnelle et la cigarette Ă©lectronique. À bien y rĂ©flĂ©chir, ce n’est d’ailleurs pas un cas rĂ©servĂ© Sri Lanka …

VII. L'eau du robinet, tu ne boieras pas

Dans l’ensemble des rĂ©gions du Sri Lanka, l’eau du robinet n’est malheureusement pas potable đŸš± et contient qui plus est des mĂ©taux lourds, mais aussi des micro-organismes susceptibles d’ĂȘtre nocifs pour votre santĂ©. De maniĂšre gĂ©nĂ©rale en ce qui concerne l’hygiĂšne alimentaire, voici ce que nous prĂ©conisons :
Ce que vous pouvez manger : – Les aliments secs, cuits et servis chauds, les produits laitiers pasteurisĂ©s.
Ce que vous devriez Ă©viter : – Le cru ou du moins en limiter la consommation, les produits pas ou peu cuisinĂ©s des vendeurs de rue, de la viande, des poissons crus ou trĂšs peu cuits, les produits laitiers non pasteurisĂ©s.
Ce que vous pouvez boire : – L’eau en bouteille avec bouchon scellĂ©, les glaçons faits avec de l’eau en bouteille ou filtrĂ©e, les jus de fruits frais avec glaçons provenant d’une eau filtrĂ©e, les boissons gazeuses et sodas, le cafĂ© ou thĂ© chaud, du lait pasteurisĂ©.
Ce qu’il est dĂ©conseillĂ© de boire : – L’eau du robinet ! Les boissons avec glaçons provenant de l’eau du robinet ou de l’eau de puits, le lait non pasteurisĂ©.

VIII. La tĂȘte, tu hocheras

Bon, pour tout vous dire, on ne parle pas ici d’une bonne maniĂšre Ă  suivre Ă  la lettre.
Vous remarquerez lors de votre sĂ©jour au Sri Lanka que les locaux ont pour habitude de hocher la tĂȘte et mĂȘme de la balancer de gauche Ă  droite, quand ils discutent entre eux. Ce dodelinement consiste en une petite danse de la tĂȘte et sert tout simplement Ă  montrer de l’intĂ©rĂȘt pour la conversation. Enfin, tout simplement, ne nous emballons pas trop vite … 😅
PremiĂšrement, il faut dĂ©jĂ  rĂ©ussir Ă  maitriser ce dodelinement qui semble simple en apparence, mais qui demande quand mĂȘme une certaine maĂźtrise. Ensuite, la vitesse et le rythme du dodelinement sont primordiaux : un dodelinement lĂ©ger peut signifier « oui peut-ĂȘtre » (si en plus les sourcils se froncent, alors on se rapproche dangereusement d’un non) ; un dodelinement plus rapide renforce au contraire l’acquiescement (si en plus les sourcils sont levĂ©s, c’est jackpot !). Dodeliner pendant une conversation est en fait un signe de respect mutuel, tout comme en Europe avec un mouvement de haut en bas. MĂȘme si au dĂ©but cela surprends, aprĂšs quelques jours on s’habitue trĂšs bien Ă  ce mouvement de tĂȘte et peut-ĂȘtre mĂȘme que vous vous surprendrez Ă  dodeliner en fin de voyage, un virus qui s’attrape rapidement ! 😄

IX. Plein de sourires, tu Ă©changeras

Ahhh les fameux sourires des sri-lankais … on ne s’en lasse pas !
Le Sri Lanka n’a pourtant pas toujours vĂ©cu des jours heureux, comme vous pourrez le lire dans notre rubrique qui traite de l’histoire du pays.
Et pourtant, le peuple sri-lankais figure parmi les peuples les plus accueillants du monde, avec toujours ce magnifique sourire accroché aux lÚvres. Un vrai bonheur et cela contribue bien sûr à rendre votre voyage au Sri Lanka encore plus agréable.
Lors de votre sĂ©jour organisĂ© par le collectif Green Walk, vous profiterez de beaucoup de moments de partage et d’Ă©change avec les locaux. Laissez-vous donc entraĂźner dans des moments de rigolade mĂȘme si parfois, la barriĂšre de la langue vous empĂȘchera de vous comprendre parfaitement … Les plus beaux moments se cachent dans les choses simples et un simple Ă©change de sourire suffira Ă  Ă©gayer la journĂ©e de chacun 😀

X. Tes achats, tu marchanderas

Tout comme dans de nombreux pays d’Asie, le marchandage fait ici aussi partie intĂ©grante de la vie commerciale du pays et d’autant plus entre locaux et touristes !
Gardez donc Ă  l’esprit que les prix ne seront pas affichĂ©s partout, ceci concerne surtout vos achats souvenirs, mais aussi vos trajets en tuk-tuk đŸ›ș
Pour avoir d’ores et dĂ©jĂ  une petite idĂ©e des prix justes, vous devriez jeter un coup d’Ɠil Ă  notre rubrique « Budget et dĂ©penses ».
On peut tout Ă  fait concevoir que pour un pays encore en voie de dĂ©veloppement comme le Sri Lanka, les occidentaux soient perçus comme des monarques, assimilĂ©s Ă  des gens fortunĂ©s en comparaison aux locaux. NĂ©anmoins, je, vous, nous ne sommes pas des porte-monnaie ambulants et il vous faudra parfois nĂ©gocier longuement pour obtenir l’objet ou le service dĂ©sirĂ©, Ă  prix correct. Si la nĂ©goce n’aboutit pas, pas de panique, changez seulement de lieu ou de tuk-tuk car c’est aussi le meilleur moyen de connaĂźtre le juste prix du service rendu.
Prenez-le bien sûr comme un jeu, et ne payez jamais le premier prix annoncé lors de vos achats souvenirs ou pour vos trajets en tuk-tuk !

Concevons ensemble le sĂ©jour de vos rĂȘves et voyagez sereinement âœˆïžđŸ“â€‹đŸŒŽ

Les derniĂšres news du Sri Lanka đŸŒŽâŹ‡ïž

Recevez toutes les derniÚres actualités du Sri Lanka et du collectif Green Walk

Des questions ? Plein de questions ?

Nous sommes lĂ  pour vous aider đŸ€—

Rejoignez la communauté
FrançaisEnglishDeutsch

INSCRIVEZ-VOUS

Recevez les derniÚres actualités de GreenWalkTours en vous inscrivant à notre newsletter :

×

Cliquez pour discuter đŸ’ŹâŹ‡ïž

×